L'écriture de la pièce

Olyanna Rubio Lopez, Valérie Legrand et Kyralina Rubio Lopez

En collaboration avec Sophie Le Corre

 

La rencontre est bien souvent le point départ d’un projet qui va nous porter, nous emporter parfois bien plus loin que nous pouvions l’imaginer, au-delà de nos limites. Pour ce texte, la commande était assez souple : Edith Piaf, sa vie, son œuvre. Et il suffit de lire attentivement le texte qui ressort de ce travail pour être convaincu que la rencontre, celle qui bouleverse, celle qui renverse, a eu lieu.

Dans ce texte nous apparaît une Edith Piaf sincère, profonde, touchante, une femme qui nous parle de sa vie d’artiste, de sa vie de femme, les deux étant tellement liées l’une à l’autre qu’on ne fait plus la différence. On peut trouver pour chaque moment de sa vie une chanson qui correspond et ce n’est pas un hasard.

Les trois auteures ont su trouver les mots justes, des mots qui semblent sortis tout droit de la bouche d’Edith Piaf elle-même pour nous raconter avec pudeur, humour et générosité cette vie tourbillonnante, insensée, passionnante. La rencontre même des styles d’écriture très différents de ces auteures, tantôt poétiques, tantôt réalistes, fait de ce texte un récit atypique et poignant.

 

« Pour mon travail de comédienne qui consistait à m’approprier, à comprendre et à restituer le plus fidèlement possible le personnage d’Edith Piaf, ce texte m’a été d’une aide précieuse. La sincérité, l’honnêteté y étaient, il me suffisait de dire les mots pour qu’apparaisse déjà l’ombre de l’artiste. J’ai la sensation de ne pas avoir eu à travailler dur pour apprendre ce texte tant il fut facile à retenir. Il coulait de source, je me suis juste laissé envahir, posséder, habiter et cette sensation a perduré sur scène où le texte semble sortir tout seul de ma bouche pour aller toucher les gens directement au cœur. » Sophie Le Corre